Le meurtre de Soeur Dorothy Stang

Le samedi 12 février 2005, Sœur Dorothy Stang allait à Anapu visiter un projet de développement durable dans l’Etat amazonien du Para. Des tueurs à gage, ou pistoleiros, lui tirent dessus et la tuent.

Sœur Dorothy Stang était une religieuse catholique de la congrégation des Sœurs de Notre-Dame de Namur. D’origine américaine, elle vivait au Brésil depuis 30 ans et en avait pris la nationalité.

Courageuse et résignée, elle luttait depuis des années aux côtés des paysans « sans terre » du Brésil et avait déjà échappé à un attentat en 1984.

Derrière l’assassinat choquant d’une religieuse de 74 ans, ce meurtre soulève le douloureux problème des « disparitions », tortures et meurtres des travailleurs ruraux.

Sœur Dorothy Stang dénonçait l’expropriation des petits propriétaires terriens, avec la complicité des polices militaires et civiles, au profit de ’grands’ fermiers. Les voleurs de terres forestières, ou ‘grileiros’, volent ces terres au profit de des négociants en bois peu scrupuleux, ceux là même qui déboisent sans ménagement la forêt amazonienne.

Que faire maintenant ?

En 2005, Green Peace a écrit au gouvernement Brésilien pour dénoncer la situation :
Assassinat d’une religieuse qui défendait l’Amazonie (via web.archive.org).

Green Peace milite contre la déforestation en Amazonie, vous pouvez les soutenir :
Déforestation en Amazonie : le gouvernement brésilien doit agir.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*